Eric La Click, Eric Toundé SEGODO de son vrai nom est né le 20 novembre 1992 à Sèmè-Podji, au Bénin. Artiste pluridisciplinaire autodidacte, il aime dire qu’il est un enfant de la Nature, et que celle-ci, s’exprime à travers, ses œuvres musicales, et artistiques (peintures, dessins, sculptures et installations).

Petit dernier d’une fratrie de 5 enfants, il grandit dans la maison familiale à Porto-Novo. Très jeune, il est plongé au cœur des religions endogènes béninoises : le Vodoun.

Toujours collé à son grand-père maternelle Etienne Honvo, il apprend en l’assistant dans son travail de guérisseur (tradipraticien) la médecine traditionnelle des plantes.

Comme tout enfant, il va à l’école, suit des études, mais l’appel de la Nature, est plus fort que tout. Il préfère passer dès qu’il le peut, son temps, avec quelques amis à aller nager dans les rivières, se balader dans la ville ou en pleine nature, et jouer à être un grand aventurier. C’est dans ces moments de grande liberté, que son imagination et sa grande créativité commencent à s’exprimer et à prendre vie. Il utilise tout ce qu’il trouve et l’entoure pour créer des objets comme des chaussures, bijoux et des bouteilles dites mystifiées (bouteilles à usage spirituel dans la tradition vodoun) et les vendre.

Si bien que petit à petit, l’ado préfère la rue aux bancs de l’école. Sa mère alors séparé de son père, lui demande quel est son projet d’avenir. Il lui répond qu’il veut devenir un artiste. Oui ! Mais quel genre d’artiste ? Dans son cœur, pour le jeune Eric, l’artiste n’a pas de genre, il exprime quelque soit le média qu’il utilise, ce que la Nature, les Ancêtres et les Esprits lui soufflent à l’oreille. Sa mère le confie alors, à l’un de ses amis, sculpteur sur bois, afin qu’il apprenne ce métier.


Au même moment, il crée avec son grand-frère, un groupe de musique Appollo boy, il prend gôut alors à la scène et au chant. Le groupe se produit lors des fêtes des journées culturelles (fêtes de fin d’années scolaires), participe également à plusieurs Podium Vacances, et Je Sais Chanter, organisés par Radio Bénin Culture.

A la dissolution du groupe. Il sort son premier titre Solo Man so non wa comprendre.

Le jeune artiste s’épanouie de jour en jour, mais l’appel de la Nature est encore plus fort. Il désire ardemment communier avec elle, en participant à sa création et continuer de nourrir cet autre rêve. Il intègre alors l’école Songhaï en 2004, afin de devenir gestionnaire d’entreprise agricole. Au contact de cette nature, sa créativité s’accroît, il dessine, chante, crée toutes sortes d’objets. Son imagination n’a plus de limite, il voit tout ce qu’il pourrait faire dans l’Art.

C’est à la fin de son cursus d’apprentissage, à la mort de son grand-père, qu’il commence à comprendre qu’il est appelé par la tradition vodoun plus profondément, et qu’il doit y plonger complètement, se laisser enseigner par les Esprits, Divinités et les Ancêtres. C’est le fil conducteur qui le relie à la Nature et à l’Art. Au plus profond de son cœur, il comprend intimement, que l’un ne peut exister sans l’autre, car ils sont les multiples facettes d’une même chose, que l’on nomme : la Vie.
Tout en commençant sa jeune carrière d’agriculteur, il devient l’apprenti de l’un de ses oncles Awonon (guérisseur en Goun dans la tradition vodoun). Ses œuvres artistiques se teintent alors de tout cet héritage spirituel et culturel. Son art ne cessera alors d’être un trait d’union, une passerelle, entre cette tradition et notre société. Un dialogue vivant sur la complexité à trouver un équilibre entre le monde d’hier et celui d’aujourd’hui.

En 2009, il concrétise son statut d’artiste plasticien en partageant un-atelier de peinture et création artistique avec l’artiste, animateur de radio béninois, Donwinx. Il sort peu après ses titres Go Man si, Oloroun nan bayi, et son premier grand succès Pili pili po, qu’il n’est pas rare d’entendre encore fredonner dans les rues et ruelles de Porto-Novo (Capitale du Bénin).

Peu de temps après, il part une première fois en Côte d’Ivoire, pour travailler sur une exploitation agricole. La crise ivoirienne de 2010 – 2011, le rattrape, et il décide de rentrer au bercail.

Il se lance et installe une petite exploitation de culture maraîchère dans la vallée de Ouémé. Ce retour aux sources, est très fructueux, pour notre jeune artiste, car il voit pousser comme ses légumes sa popularité. Il se produit dans toutes les fêtes de village, partout où on lui propose de chanter. Si bien qu’il devient une figure incontournable dans la vallée. Ce qui plaît à ces habitants, c’est le charisme, le dynamisme et la joie de vivre qu’il véhicule et transmet sur scène. Chacun peut se reconnaître dans ses textes, et laisser s’exprimer par la danse son quotidien.

A la même période, sur les ondes des radios béninoises, on entend son titre « Les jours s’en vont » tourné en boucle.

En 2017, Eric la Click décide de partir s’installer en Côte d’Ivoire. Les Divinités, la Nature le poussent à partir à l’aventure. Le pays est attractif sur le plan artistique, il aurait pu se contenter de rester à Abidjan, mais c’est quelque chose de plus spirituel qui le mène jusqu’au nord-est du pays, jusqu’aux terres Yacouba, à Man. Il ouvre alors son cabinet de consultation Ofa et initie un couvent Vodoun.

Il rencontre l’arrangeur Joh Shérif propriétaire du studio Mont Toura, avec qui, il signe 3 titres Zo man tchi, Noukoun tche min, Awowo et une tournée en Côte d’Ivoire.

Lorsque le studio déménage, il décide de se consacrer à sa vocation de guérisseur. Et continue de créer des chants et mélodies, qu’il conserve précieusement.

Lors d’une séance de guérison, Il rencontre sa femme et quelques mois plus tard, part la rejoindre et vivre avec elle en Europe.

C’est en avril 2022, au décès de son père, de retour au pays, parmi les siens, qu’il décide d’enregistrer son dernier titre en date, à God Voice Studio (GVS) : Agboni. https://youtu.be/fqLWYxiwuz0

Ce titre touche tout particulièrement le cœur du journaliste – Animateur, Damien Houndjo de Radio Bénin Culture qui l’a toujours soutenu et il devient alors son manager.

EMAIL
YouTube
Instagram